Bienvenue...

  • ...sur MarocAntics, le premier site Internet dédié aux arts traditionnels du Maroc. Du Haut Atlas berbère aux Villes Impériales, partez à la découverte d'un patrimoine culturel multiséculaire, ainsi qu'à la rencontre de celles et ceux qui l'ont façonné. En savoir+

  • Cliquez pour envoyer un courriel.
  • + Translation/Übersetzung

    English Deutsch

Les blogs de MarocAntics

MarocAntics par courriel

  • Votre adresse de courriel:

« La CMOOA contre les rumeurs | Accueil | Le marché de l'art au Maroc (5/8) :les ventes aux enchères au Maroc »

Commentaires

 JALIL

CE QUI ARRIVE AUSSI AU MAROC ET QUI EST TRES PARTICULIER A NOTRE PAYS C'EST LE PHENOMENE D'OSTENTATION ET DE SENTIMENT D'APPARTENANCE A UNE CLASSE SOCIALE ELEVEE A PARTIR DU MOMENT OU C'EST MR UNTEL QUI A ACHETE LE PLUS CHER EDY LEGRAND OU LE MAJORELLE A 02 MILLIONS...
LA FRIME EST MALHEUREUSEMENT LIEE AU MARCHE DE L'ART AU MAROC ET NE PRETE AUCUNE CONSIDERATION A LA VIE OU A LA TECHNIQUE BIEN PARTICULIERE DE CHACUN DES GENIES DONT LES PRIX ATTEIGNENT DERNIEREMENT DES SOMMETS AHURISSANTS.
LA FRIME PARFOIS AVEUGLE AUSSI CERTAINS AU POINT D'ACHETER CERTAINES OEUVRES AU PRIX FORT DU MOMENT QU'ELLES FIGURENT DANS LE CATALOGUE DE CERTAINES MAISONS DE VENTE PEU SCRUPULEUSES ET PEU ATTENTIVES A LA VERIFICATION DE L'AUTHENTICITE DES OEUVRES.

Ali,ouèbe-maistre

Cher Jalil,
Vos reflexions sont tout à fait opportunes, et réfletent bien la situation liée au comportement de certains acheteurs sur le marché de l'art au Maroc. C'est pour cela que Marocantics ne laisse passer aucune occasion de tenter de donner un éclairage qui permette d'acheter intelligemment, et surtout de ne pas se laisser entraîner dans des opérations spéculatives, dont et les clients et le commerce finiront tôt ou tard par payer lourdement le prix. Nous sommes convaincus d'ailleurs que beaucoup de nos amis internautes comprennent le sens de nos interventions, qui se veulent positives et bénéfiques pour tous.

daoudi

Cher Ali,

fidéle à vos news car je vous aime beaucoup et j'apprécie beaucoup votre sens de l'enguagement je me permets de répondre à une des réactions de M.Jalil, pourvu qu'il nous lise.
Monsieur, l'ostentation est un sentiment qui ne motive pas les acquéreurs. D'ailleurs les tableaux les plus importants ne sont pas acquis par des "arrivistes". Il est un fantasme que de croire que c'est untel qui achéte pour épater la galerie. De nombreuses banques et organismes aujourd'hui créent des collections et suivent le cours du marché au Maroc et à l'étranger.
Je puis vous assurer qu'aujourd'hui le marché se réveille de plusieurs années de léthargie car on assiste à une vulgarisation de l'art et une professionalisation des acteurs.
Les galeries d'art qui exposent de bons artistes locaux vendent tout dés le soir du vernissage et la côte des orientalistes augmente car il est trés difficile d'en trouver.
Grâce au travail de gens comme M.Tazi, et de nombreux acteurs "dont j'espére faire partie" la situation avance un peu plus chaque jour. Cependant nous devons rester vigilant dans notre métier car de nombreux ateliers de faux se créent au Maroc.
Dommage que l'Etat ne s'investisse pas d'avantage.
J'éspére M.Jalil que vous révisiez votre position à l'égard des résultats de vente et vous serez le bienvenue à la CMOOA pour nous rencontrer et voire comment nous travaillons.
Cordialement
Hicham Daoudi

Ali, ouèbe-maistre

Cher Hicham,

J’ai beaucoup apprécié votre commentaire, dont le ton correspond parfaitement aux orientations didactiques que défend Marocantics depuis l’origine.
Je pense que le dialogue permanent est seul à même de faire avancer les choses dans notre pays, en matière d’art comme en tout autre domaine.
Ceci dit, il est certain que nous assistons depuis quelque temps à un phénomène nouveau sur le marché de l’art au Maroc, et il s’agit non pas de condamner aveuglément ou de porter des jugements hâtifs, mais d’abord de comprendre. Je considère ainsi comme heureux que vous nous confirmiez que des banques et des institutionnels se portent de plus en plus acquéreurs d’œuvres orientalistes.
Pour ce qui est de la promotion des peintres marocains, le propos devrait être nuancé, car si certains galeristes arrivent à bien vendre ( mais rarement quand même à 100% le jour du vernissage…), d’autres rament désespérément, alors qu’ils présentent des artistes de talent. Je crois bien que tout est une affaire de professionnalisme, et que pour prétendre à l’intermédiation artistique, il faut un minimum de culture, de formation, et d’expérience. Et parfois, on en est très loin !
Pour ce qui est du jugement sur les enchères publiques, il n’y rien de nouveau sous le soleil, le Maroc vivant une expérience par laquelle sont passés bien d’autres pays avant nous. Et si la bourgeoisie aisée découvre soudain les vertus du placement dans l’art, qu’elle l’apprécie réellement ou non, eh bien c’est tant mieux !
Le tout est d’être suffisamment tolérant pour admettre que si acheter ( ou vendre) à des prix même fous est du ressort de la liberté de chacun, donner son avis sur ces excès et les critiquer, ou même les dénoncer, ressort de la liberté que l’on se doit de reconnaître aux autres…
Finalement, il faut admettre que seul le vrai professionnalisme peut aider à faire évoluer ces questions, dont dépend pour une part l’environnement culturel futur dans lequel évolueront nos enfants. Que chacun donc, dans son domaine d’activité, essaie d’être le plus pointu et le plus rigoureux possible, et Dieu reconnaîtra les siens…

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Musée d'Ali

  • Les collections de ce musée virtuel sont enrichies régulièrement et compteront à terme plusieurs centaines de pièces, représentatives des différentes formes de l'art marocain du XVème au XXème siècle. Bonne visite. En savoir+

  • • Armes anciennes

    AccessoiresArmes blanches d'apparatArmes à feu, moukahlas

  • • Bijoux berbères

    Bijoux talismaniquesBoucles de ceintureBracelets et chevillèresColliers et bouclesFibules et pendentifs

  • • Bijoux citadins

    Bijoux de coiffeBracelets et chevillèresColliers et bouclesAutres bijoux

  • • Broderies

    AzemmourFès et MeknèsRabat et SaléTétouan et ChaouenTextiles berbères

  • • Céramiques

    Bols et jattesEncriers et autresGhorrafs, berradas et ziatasGhotars et tobsilsKhabiyas et jobbanasMokhfias et MetredsPièces vertesSafiAutres céramiques

  • • Costumes

    AccessoiresCaftans et giletsCeintures

  • • Métaux & bois

    Arts et techniques des métauxArts et techniques du bois

  • • Tapis & kilims

    Tapis et Kilims

    Tous droits réservés.
    Copyright © Marocantics.Bebeldi.com 2005-2017.